Citoyenneté & solidarité - Conseil municipal - Les tribunes

Citoyenneté & solidarité
Conseil municipal - Les tribunes

Les tribunes sont les expressions de la diversité des groupes politiques représentés au conseil municipal.

Les tribunes
Les tribunes

Les tribunes sont les expressions de la diversité des groupes politiques représentés au conseil municipal.

Tribunes du mois de avril

La Ville fraternelle. Élus communistes, Front de gauche et Citoyens

École et crèches : il y a le feu !
M. Blanquer « réforme » pour plier l’école aux dogmes libéraux et à l’austérité budgétaire. 2 600 suppressions de postes sont prévues dans le secondaire. Au collège, une sélection-orientation précoce est déjà à l’oeuvre. Le BAC serait dévalorisé et perdrait de fait son statut de diplôme national. Se mettraient en place des filières ultrasélectives sous pilotage des Régions. Meilleur moyen d’ouvrir la concurrence entre elles. Dans le primaire, c’est le grand chamboule tout. La maternelle est menacée d’être supplantée par « des jardins d’enfants ». Le principe de la carte scolaire est dans le collimateur. Les fusions d’écoles, y compris avec un collège, seraient encouragées. Nos écoles de proximité n’y survivraient pas plus que leurs directeurs-trices. Le tout, avec la volonté de dévaloriser le métier de professeurs des écoles. Des étudiants ou des contractuels sans formation, seraient employés pour diriger la classe. Dans ces conditions, comment s’étonner des inquiétudes qui se font entendre dans tout le pays ? Les journées d’actions mobilisent partout largement. À Morsang même, la communauté éducative prend des initiatives pour alerter et sensibiliser. Dans le secondaire et le primaire, les débats qui se tiennent dans notre ville rassemblent beaucoup de monde. L’équipe municipale est évidemment aux côtés de toutes celles et ceux qui agissent pour une école de la qualité et de la réussite pour tous. Comme elle est aux côtés des personnels de la petite enfance qui, eux aussi, sont vent debout contre les projets gouvernementaux. Leur mouvement « Pas de bébés à la consigne » s’oppose à la baisse des normes d’encadrement et au pont d’or offert aux crèches privées au détriment du service public.

Marie-Claire ARASA, Jean BERTHOU, Arlette BOUCHON, Jean-Michel BRUN, Pascale GIOVANN INI, Élisabeth LEMPERRIERE, Marion LENFANT, Isabelle LEPERS, Emmanuelle LEULLIER, Céline MARSAL, Federico MONTOYA, Thibault NACHIN, Isabelle SAINT-FÉLIX, Caroline SAINT-HILAIRE, Gérard VAN LEEUW, Gaëtan ZIGA.

Élus socialistes et républicains

Dans un monde où l’information circule via les réseaux sociaux, où on ne prend plus le temps de vérifier cette information par défiance envers les médias ou pour toute autre raison, les fausses informations et les rumeurs les plus folles arrivent quand même à prendre le dessus. Nous avons un exemple concret avec la rumeur au sujet des « Roms » en Seine-Saint-Denis qui enlèveraient des enfants. Une chasse de cette population par les citoyens a commencé juste par peur. Des forces extrémistes manoeuvrent derrière des écrans pour déstabiliser la société car c’est plus simple. Face à cela, nous devons être vigilants et plus que jamais combattre ensemble ces fausses informations. Elles ne sont jamais innocentes et très souvent, c’est une façon détournée de désigner des boucs émissaires de tous nos maux, et comme de plus en plus souvent, c’est l’étranger, celui qui est différent, qui est le responsable. Autre exemple de fausse information, celle sur la suppression des classes de maternelle pour créer des jardins d’enfants. Nous ne sommes pas d’accord sur la politique menée par le Gouvernement et le Président actuel mais sur ce sujet précis, il s’agit là encore d’une manipulation de la vérité. Néanmoins, dans la loi Blanquer, il y a bien des sujets qui impacteront la formation de nos enfants et de nos jeunes. Nous pensons notamment à la Réforme du Bac pour la rentrée prochaine qui mobilise aujourd’hui les enseignants. Cela va créer des lycées à plusieurs vitesses et notre jeunesse n’aura pas forcément les mêmes chances de réussite selon le lieu de leur établissement. Cette information a elle plus de mal à circuler !

Marie-Christine CARVALHO, Philippe DUDIOT, Stéphane GUENVER,
Noémie HAZOUT, Patrice LAFAGE, Richard LAURENT, Emmanuelle MERMAZ, Emmanuel PRANAL.

Ensemble agissons pour Morsang. Élu-e-s UDI

Le collège Jean-Zay, le grand oublié !
Pour la première fois, une soirée organisée au profit du Collège Jean-Zay PAR LES DEUX FÉDÉRATIONS DE PARENTS D’ÉLÈVES s’est déroulée le 9 février dernier. Les élèves nous ont proposé un spectacle musical extraordinaire, nous prouvant tout leur talent de chanteurs, de danseurs et de musiciens. La soirée s’est poursuivie avec un concert rock et une soirée DJ. Cette soirée a été un vrai succès en termes d’ambiance avec la participation active de tous, parents, élèves et enseignants qui s’étaient « pris au jeu » et qui nous ont fait découvrir de vrais talents ! Une très belle fréquentation pour cette soirée, près de 400 personnes, et une recette pour le foyer du collège, qui va pouvoir financer des sorties. Merci à tous pour cet investissement en faveur des élèves du Collège ! Quel dommage qu’une telle preuve de dynamisme et de solidarité autour d’un collège de la ville n’ait pas été relayée ! L’investissement des élèves, des parents et des professeurs aurait mérité un bel article dans le journal municipal !

Marianne DURANTON, Didier CHARNET, Kahina NAIT KACI

Ensemble agissons pour Morsang. Élues citoyennes

Merci Monique, bienvenue Jacques !
Lors du dernier Conseil municipal, nous avons eu le plaisir d’accueillir Jacques PEREZ suite au départ de Monique BAQUE VIARDIN pour raisons de santé. Merci à Monique de son engagement à nos côtés durant ces 5 ans, nous savons qu’elle continuera à relayer autrement notre combat pour Morsang. Monique a été durant 30 ans professeur au conservatoire de Morsang et en a assuré la Direction. C’est là que ses soucis de santé ont commencé, accrus par une pression intense de la municipalité. Les dysfonctionnements des services, le mépris avec lequel la municipalité considère ses employés, l’ont conduite à nous rejoindre pour porter un autre projet pour Morsang, pour son service public et ses habitants, notamment en matière culturelle. Manifestement, cela déplaisait à Mme le Maire qui lui portait publiquement des attaques personnelles et ne tenait pas compte de son handicap en organisant les réunions de ses commissions dans des lieux non accessibles aux personnes handicapées. C’est cela « les cœurs généreux » de Morsang la « Ville Fraternelle » !

Florence LEBOUC, Jacques PEREZ.

Le texte ci-dessus est sidérant de mensonges et de calomnie à mon égard. J’aurais pu, la loi me le permet en tant que directrice de publication, en refuser la parution. J’ai fait le choix de ne pas user de ce droit. Ainsi, chacun de vous sera à même de constater l’extrême violence à laquelle est prête la droite locale, animée par la haine et le mépris du débat démocratique. J’ai confiance dans votre capacité de discernement. Marjolaine Rauze, Maire.

Élus Les Républicains

Prévoir, c’est agir pour un cadre de vie équilibré
Aujourd’hui, de nombreux Morsaintois sont confrontés aux problèmes de circulation lors des heures de pointes de début et fin de journée pour se rendre aux écoles et au travail. C’est particulièrement le cas pour les accès à l’autoroute A6 au niveau de Savigny et de Viry, et à ceux des gares d’Épinay et de Savigny qui sont saturés. De nouveaux « points noirs » continuent d’apparaître : le rond-point de Babou, la place de la Gribelette et les abords de la future gare tram-train. Pour ce dernier, aucun projet d’aménagement de la voirie ni de parking n’est envisagé. La majorité municipale conduit une politique de densification des logements et ne prévoit rien pour l’équilibre du cadre de vie des Morsaintoises et des Morsaintois, alors qu’elle en a les moyens, et ce depuis des décennies. Un plan de circulation global communal, en partenariat avec les villes limitrophes, mérite d’être établi. Il n’y a pas de fatalité à subir une détérioration de notre cadre de vie. Anticiper, c’est à la fois imaginer l’avenir et le préparer. Prévoir c’est déjà agir.

Gilles MARSOLLAS, Laurence GAUDIN.