Madame le Maire s’oppose à la création d’un nouvel impôt communautaire et signe, avec 24 autres élus, un communiqué appelant son Président à travailler à une alternative.


Le débat d’orientation budgétaire qui s’est tenu lors du Conseil communautaire du 11 février dernier a mis en évidence les difficultés financières auxquelles est confrontée Coeur d’Essonne Agglomération. 
Pour redresser la situation, les éléments présentés par son Président ont mis en évidence quatre leviers pouvant être activés lors du vote du budget primitif 2021 : 


L’augmentation de la Taxe d’Enlèvement des Ordures MénagèresLa diminution de la contribution de l’agglomération aux budgets des communesLes économies de fonctionnement La création d’un nouvel impôt sur le foncier bâti (vote d’un taux entre 2,25% et 2,9% alors que le taux est aujourd’hui de 0 %) 


Les 25 signataires s’opposent à la création de ce nouvel impôt et appellent à une meilleure répartition des efforts nécessaires à l’élaboration du budget de l’agglomération.