Le budget national du sport à la diète
Le budget national du sport à la diète

Déclaration de Marjolaine Rauze, Maire de Morsang-sur-Orge

Le mouvement sportif est sous le choc. En 2018, le budget du ministère des sports avait été amputé de 7 %. Pour 2019, ce sont encore 6 % de baisse qui sont annoncés. Au total ce seront 80 millions d’euros qui manqueront au fonctionnement du sport. Ces coupes budgétaires se cumulent à la disparition des emplois aidés pourtant si utiles aux clubs et aux fédérations sportives.

Aujourd’hui, alors que notre pays est engagé dans la préparation et l’accueil des JO 2024 et que se prépare, le 23 septembre, une fête nationale du sport, un document de cadrage budgétaire envisage la suppression de 1600 postes au ministère des sports. Ces suppressions menacent l’existence même des conseillers techniques qui œuvrent auprès des fédérations, qui accompagnent et développent les pratiques locales. Un dirigeant national a pu évoquer une « Saint-Barthélémy du sport ».

Face à la levée de boucliers et à la colère suscitées par ces annonces, le gouvernement et la nouvelle Ministre des sports se sont voulus rassurants en parlant « d’une base de discussion ». Mais personne n’est dupe. Et, en tout état de cause, le mouvement sportif sera, est déjà confronté, à une saignée budgétaire sans précédent, alors même que son budget ne représente plus que 0,13 % du budget de la Nation.

Le mouvement sportif, dans les formes et les modalités qu’il se donne, a raison de se mobiliser. À Morsang comme ailleurs, les dirigeants des clubs et leurs pratiquants sont inquiets. La municipalité usera des moyens qui sont les siens pour relayer leurs inquiétudes, leurs exigences et leurs initiatives. Le sport ne peut se réduire à celui de haut niveau et encore moins à celui du sport business. Sacrifier les moyens pour des pratiques sportives au plus près des réalités du terrain, de la vie locale et particulièrement auprès des jeunes, c’est sacrifier un
levier essentiel pour fortifier le lien social et le vivre ensemble.

Oui, il y a urgence à se mobiliser.

Contact presse  :

cabinet@ville-morsang.fr
01 69 25 39 21