Bien placés, bien choisis, quelques mots font une poésie
Bien placés, bien choisis, quelques mots font une poésie

Chaque année, le « Printemps des poètes » invite à découvrir ou redécouvrir la poésie sous ses multiples facettes. Morsang apporte régulièrement sa pierre à cette fête des mots.

Cette année encore, c’est avec le concours des commerçants – un grand merci à eux – que la poésie s’affiche aux quatre coins de la ville, jusqu’au 15 avril. Une sélection de poèmes traitant de la nature, de la planète et de sa protection, magnifiquement illustrés par des photos de la Terre que Thomas Pesquet a ramenées de son récent voyage dans l’espace. Merci à lui, aussi.

« Le poète a toujours raison qui voit plus haut que l’horizon, et l’univers est son royaume », chantait Jean Ferrat. Voilà qui caractérise merveilleusement bien ces textes magnifiques que de nombreux poètes ont depuis très longtemps consacrés à dire leur amour de la nature, à sa beauté, aux dangers qui la menacent. « Garde l’eau pure et le regard heureux », invite Jean Malrieu. « Offrons le globe aux enfants, qu’une journée au moins le globe apprenne la camaraderie, les enfants prendront de nos mains le globe, ils y planteront des arbres immortels », suggère Nazim Hikmet, dans un hymne à la terre et à la paix. Bonne balade poétique !