Le conseil municipal ne veut pas de la fusion dans le Grand Evry

Comme les neuf autres communes du Val d’Orge, Morsang a donc opposé un "Non" quasi unanime au projet de nouvelle carte des agglomérations, lors de ce conseil municipal du mardi 18 novembre. La décision finale revenant au Préfet de Région, la mobilisation doit se poursuivre.



PDF - 93.1 ko

Vous trouverez ci-contre la délibération adoptée par le Conseil municipal de Morsang à une très large majorité - trois conseillers d’opposition s’abstenant. Ce texte a été voté à l’identique par les dix villes du Val d’Orge

Plus de 18 000 cartes-pétitions signées, motion commune des dix conseils municipaux du Val d’Orge, expression des acteurs économiques, mobilisation de plus de 300 militants associatifs… si la nouvelle carte des agglomérations que veut imposer le Préfet de Région fait consensus, c’est bien dans le rejet qu’elle provoque.
Il faut dire que les arguments contre ce monstre territorial, communément appelé « le grand Evry », ne manquent pas.
D’emblée, on peut s’interroger sur les raisons qui ont poussé le Préfet de Région à faire le choix du gigantisme - 48 communes et 532 988 habitants pour ce qui nous concerne, quand la loi MAPAM (modernisation de l’action publique et affirmation des métropoles) fixe le seuil minimum des nouvelles agglomérations à 200 000 habitants.
Du Val d’Orge à l’Arpajonnais et Sénart Ville nouvelle en Seine-et-Marne, quelles cohérences peuvent bien exister entre des territoires aussi différents, sans pratiques de travail et sans projets communs ? Comment faire vivre la proximité dans un ensemble qui représente quatre fois la superficie de Paris et où les distances entre les communes vont jusqu’à 50 km ?
Et comment demain va se décliner l’accès aux services publics rendus aux habitants, en matière d’accueil de l’enfance et de la petite enfants, de lecture publique, d’éducation artistique, d’accompagnement des retraités, de prise en compte des difficultés sociales...
Et comment faire vivre les grands principes de la Décentralisation dont la Loi Mapam incarnerait l’Acte III, alors que le risque est si grand d’une recentralisation de fait puisque les lieux de décisions se trouverontt éloignés des citoyens et des conseils municipaux eux-mêmes.

Alors que notre paysage institutionnel va être complètement bouleversé, Marjolaine Rauze estime que « Pour de tels changements, il serait légitime que les habitants soient consultés ». Récemment, s’exprimant dans Flash Info, le Maire considérait que « Morsang aurait tout à perdre noyée dans ce monstre technocratique. Rien que notre façon citoyenne d’élaborer le Plan Local d’Urbanisme ou de décider de nos investissements de voirie dans les Comités de quartier serait remise en cause.(…) Et qu’on ne s’y trompe pas. Au final, ce qui est visé, c’est la disparition de l’échelon communal lui-même(…). »
Mardi 18 novembre, sans surprise, le conseil municipal de Morsang – qui n’est consulté que pour avis - devrait majoritairement se prononcer contre cette nouvelle carte des agglomérations et réaffirmé sa volonté que le Val d’Orge conserve le périmètre actuel.
Les habitants de leur côté pourront prendre la parole, donner leur sentiment, faire part de leurs interrogations… et de leurs propositions. Car dans le cadre d’une intercommunalité choisie, n’y-a-t-il pas à réfléchir tous ensemble à une autre logique du développement territorial en Ile-de-France.

Après les conseils municipaux des dix villes, le Val d’Orge n’aura pas dit son dernier mot. D’autres initiatives sont prévues, à court terme, pour faire vivre comme le propose Marjolaine Rauze : « des territoires s’entraidant, coopérant, proches des populations et développant les services publics pour répondre à leurs attentes. »



« septembre »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1


Mairie de Morsang :
Square Alexandre-Christophe
BP 4 - 91390 Morsang-sur-Orge

Tel. : 01 69 25 39 00
Fax : 01 60 16 99 98

Horaires :

Lundi, mardi et vendredi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 18 h 00

Jeudi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 19 h 00 (sauf Etat civil : 18 h 45)

Mercredi et samedi :
8 h 30 - 12 h 00 (sauf Etat civil : 11 h 45)